Désolé pour vous, mais je vais écrire en mauvais français. Eh oui, parce qu'en comparaison de la version italienne et de la version anglaise, cette version est vraiment nulle. Donc, patiente. Double patiente, car ce texte est réalisé à la main sans l'aide des algorithmes d'intelligence artificielle (mais l'auto-correcteur oui).

J'ai commencé à écrire en italien, et j'ai écrit une bonne autobiographie. J'ai suivi toutes les suggestions de qui te dit "tu dois savoir te vendre bien !". La narration a été décente, les mots justes et bien placés. Mais rien. Je ne suis pas comme ça, je n'essaye pas d'impressionner les gens en utilisant des formats pré-construits, or en disant quelle que les gens veulent écouter. Je suis une personne franche, avec toutes les forces et les faiblesses de l'authenticité. Donc, après avoir jeté dans la poubelle tout ce que j'ai écrit, j'ai décidé d'écrire un texte qui peut mieux me représenter.

Alors, qui je suis ? Je suis Federico Vaga, et je suis ingénieur logiciel. Je m'occupe de concevoir, gérer et aussi développer des systèmes software à différents niveaux.

Dans ma carrière professionnelle, j'ai eu la chance de travailler dans plusieurs domaines, les systèmes intégrés, applications graphiques, système d'exploitation, bibliothèques système et graphiques, service du système e leur administration, les bases des donnes et les services à l'utilisateur. Évidemment, je ne peux pas dire d'être une spécialiste dans tous ces domaines, de certains, j'ai une connaissance plus approfondie, d'autres, plus basique. De toute façon, ce large éventail d'expériences me permet d'avoir une très bonne vision complète de tous les niveaux qui forment un système software et de me débrouiller facilement : soit en écrivant et en révisant du code, soit en concevant et en coordonnant le développement. Bien que dans le domaine informatique les époques passent plus vite, les fondements sont très stables, et souvent l'innovation est évolutionnaire et rarement disruptive. Donc, je crois d'avoir développé des bases fortes qui me permettent de me déplacer dans différents domaines.

Donc, au niveau professionnel, il n'y a pas des composants qui je n'ai pas touché ! En fait, non. Malheureusement, je n'ai pas eu l'occasion de travailler sur les réseaux informatique, ou sur l'implémentation de systèmes de virtualisation et technologie associées. En plus, je n'ai pas travaillé sur des systèmes d'intelligence artificielle. Je n'ai jamais ou la chance, mais aussi parque que je suis perplexe quant à ses implications éthiques et sociales et en particulier leur éventuelle utilisation imprudente pour un gain facile.

Plus dans les détails, je peux vous dire que j'écris du software depuis 2006, mais malheureusement, je suis payé pour le faire depuis 2012.

Entre le 2006 et le 2012 j'ai fait des stages non paye, des travaillés gratuite, et j'ai essayé — et pas réussi — de démarrer une nouvelle entreprise avec un ami (quelque chose comme foursquare quand il était lancé et un améliorèrent dès les pages jaunes italiennes). Dans cette période, j'ai me suis occupé des développements front-end (JavaScript, JQuery, XHTML, CSS, AJAX), beck-end (PHP, Symfony, Doctrine), et base des donnes (MySQL, SQL). Durant mon temps libre, j'ai aussi projeté et développé des programmes en ligne de commande en C, et quelques applications graphiques en utilisant REALBasic.

En janvier 2012, j'ai commencé ma carrière comme travailleur indépendant proposant des services dans différents secteurs industriels et en développant différentes typologies de software. J'ai développé des pilotes et des sous-systèmes pour le kernel Linux pour ST Microelectronics, CERN, biotechware, et MEN. Par l'intermédiaire d'une petite entreprise, j'ai participé au développement de la carte électronique Arduino YUN, écrivant des pilotes Linux, interface graphique en Lua, et de paquets pour OpenWRT. Pour l'entreprise Restart38 j'ai travaillé sous applications Android, base des donnes (SQLite, PostgreSQL), web front-end et back-end (Java, Hibernate), mais aussi systèmes embarqués pour FCA. J'ai terminé d'être un travailleur indépendant dans le 2017.

Depuis 2014 je travaille à temps plan au CERN dans le département Beams; avant avec une collaboration avec l'Università degli studi di Pavia, après depuis 2017, embarqués par le CERN. Ici, je me suis occupé et je m'occupe de software pour le système du contrôle du complexe d'accélérateurs des particules. In particulier, je conçois, gère et développe software pour système base sur Linux (kernel Linux, bibliothèques pour l'abstraction du hardware, utilitaire a ligné de commande, administration des systèmes, et base des donnes pour la configuration automatise) et limité aux ordinateurs industriels base sur VME, PCIe, PXIe et MTCA. Dans ce contexte, le code est écrit en C, Python, et Bash (et les outils UNIX) ; après, timidement, j'ai commencé à écrire en Rust en souvient le dernier développement de le kernel Linux. Car ce sont les fondations d'un système software, et avec lui vient aussi le support vers les utilisateurs, c'est-a-dire les spécialistes des différents composants des accélérateurs. Je gère toutes ces activités avec une instance interne de la plateforme GitLab

Ce positionnement particulier m'a permis d'être en contact quotidien avec des ingénieurs électroniciens et donc j'ai besoin de savoir lire des schémas électriques et du code VHDL utilisé pour configurer FPGA; des être souvent en contact avec des administrateurs système et alors j'ai besoin de comprendre comme gère milliers des ordinateurs et utilisateurs ; en plus, de comprendre et suivre les développements des applications web et base des donnes pour la gestion des services pour les susmentionnés systèmes industrielles.

Cette carrière aussi variée, il m'a permis de développer une très bonne vue d'ensemble des systèmes software complexe. Ça, c'est une de mes qualités plus appréciées et pour lequel ils demandent moi conseil et opinions : l'architecture software (quoi que cela signifie, car c'est difficile de la définir et je n'ai pas des certificats à démontrer mon affirmation). En plus, c'est ça qui m'a permis de gérer des projets avec une petite équipe.

Dehors le travaille, je m'occupe de l'éducation de mes enfants avec ma femme, et quand je trouve le temps, je m'occupe de la traduction italienne du manuel du kernel Linux. J'ai commencé et je maintiens active ce projet, car je crois qu'une connaissance peut se développe seulement si cette connaissance parle la langue du peuple ; et alors, j'essaye de rendre plus accessible cette pièce de la technologie.

Je crois qui c'était déjà évident que ma langue maternelle est l'italien. Avec le temps, l'école, le travaille et la vie, j'ai fini pour parler l'anglais et bavarder en française (je comprends, ils me comportent). Plusieurs fois, j'ai essayé d'apprendre l'espagnole, mais je ne trouve pas le temps ni les occasions pour me dédier. À suivre une auto-valuation en utilisant cadre européen commun de référence pour les langues: italien C2, anglaise C1/B2, française B1 (mais écrit A2/A1)

Par apport a mes études, ils tournent autour des deux points : l'informatique et la ville de Pavia. J'ai commencé à étudier l'informatique au lycée I.T.I.S Girolamo Cardano, après, j'ai continué à l'Università degli studi di Pavia ou j'ai obtenu mon master avec mention en décembre 2011. Après des années de travail, c'était évident pour moi que j'ai eu besoin de combler des lacunes au niveau du management. En June 2021, j'ai obtenu le diplôme Executive MBA du Fondazione Alma Mater Ticinensis focalise sur la gestion des processus d'innovation.

Titre mis à part, j'essaye de dédier du temps à étudier et à lire , je lis d'informatique et comme gérer des projets informatiques. Après, j'essaye d'explorer aussi des autres matières où l'informatique peut être utile, o dont elle a quelque chose à apprendre. Par exemple, je suis fasciné par l'économie, la philosophie, et l'histoire, mais aussi l'éducation et l'innovation (spécialement s'il y a une application socialement utile). Le temps pour me dédier à ça, j'ai le trouvé en enlevant me des touts les réseaux sociaux. Aujourd'hui, vous pouvez me trouve, inactive, seulement sur LinkedIn.

Avec cet écrit j'espère de vous avoir fourni une petite description de qui je suis et ce que je fais.